Au pays de sorcières (1 F 2005)
Article mis en ligne le 28 octobre 2005
dernière modification le 1er novembre 2007

par André Petithan
Imprimer logo imprimer

Nous sommes arrivés au domaine de Gavers (près de Grammont ) le mercredi 28 septembre.

C’était la première étape de notre périple dans le pays des Collines . Les professeurs nous avaient organisé quelques activités.

Avant d’ aller vers notre première activité, nous avons dû un peu marcher. Quand nous sommes arrivés, les profs nous ont annoncé que nous allions faire du canoë. C’était vraiment génial, on était installé par trois ou par quatre, nous avons fait plein de courses et, à la fin, Emilie était tellement trempée qu’elle a dû se changer. Ensuite, Mme Hul et Mme Vanderhofstadt nous ont rejoints.

JPEG - 44.7 ko
Tous à l’eau !

Puis, on a joué à Amnésia. Le but était de deviner le nom qui était accroché sur notre front grâce aux questions qu’on posait aux autres joueurs, ils ne pouvaient répondre que par oui ou par non. Quand tout le monde a trouvé son nom, on s’est réparti dans différents groupes. Et après, selon les énigmes qu’on nous lisait on devait se rendre à plusieurs endroits différents.

JPEG - 96.6 ko
Mme Vanderhofstadt, championne de cuisse-tax

D’abord, l’escalade . Pour celle-ci, on a dû choisir deux élèves de chaque groupe qui ont été chronométrés. Certaines prises étaient très écartées ce qui n’empêcha pas Magali de monter ! La troisième activité fut le cuisse-tax. Après avoir passé le virage très serré, quelques élèves ont fait de belles chutes. A la fin du parcours, il y avait aussi une petite pente. Après le cuisse-tax, nous avons fait du mini- golf . Il y avait des obstacles difficiles, mais nous nous sommes bien marrés.

Malheureusement , le circuit corde était déjà notre dernière activité. Nous nous sommes amusés à faire Tarzan même si nos pauvres mains ont souffert. Toutes les activités que nous avons faites ont été chronométrées sauf le mini-golf.

JPEG - 71.7 ko
Magali très à l’aise sur le parcours cordes

Nous étions à chaque fois par groupes : -les chanteurs, -peace and love, -les boy and girls, -les croquettes On ne sait plus qui a gagné, mais ce n’est pas le plus important !

Après, le propriétaire du gîte est venu nous chercher en bus. Tous les élèves furent stupéfaits par le bus qui pourtant sortait du contrôle technique !

Et voilà nous sommes arrivés au gîte Halahouppe après 20-25 minutes, nous nous sommes installés après quelques consignes.
M. Petithan nous a rappelé les tâches. Après, affamés par cette journée nous sommes allés manger. Ensuite pour compléter et terminer cette belle journée, c’était parti pour une marche de nuit.

Sophie Vanderhoeden, Nathalie Bultinck, Muriel Vaccari, Elodie Meurer, Emmanuelle Hardy

Beaucoup d’activités étaient prévues durant ce week-end de classe, mais celles que nous allons vous raconter, c’est celle de la balade de nuit dans les bois.

Nous étions toute une classe 20 élèves. Alors imaginez-vous le bruit que nous pouvions faire car nous étions très contents.

Nous sommes tous partis sans lampe de poche ni carte. Bon, il nous fallait une lampe une lampe de poche au cas où il y aurait un accident. Mais heureusement pour nous, il n’y en a pas eu. Au début de la balade, nous parlions tous en même temps et très fort. Du coup, on ne savait pas où on allait et puis on ne voyait rien. Beaucoup d’entre nous se cognaient entre eux. Pour ne pas se perdre ou se casser la figure, notre prof d’EDM nous a conseillé de regarder l’enfilade des feuillages qui se trouvait des deux côtés du chemin où nous marchions.

Pour avoir aussi plus facile, nous nous étions mis en file indienne : chacun de nous avait un repère. La promenade a été très longue mais très amusante.

Tout le monde s’est bien amusé. Nous avons dû marcher 500 mètre tout seul, en pleine nuit et en plein bois. Personne ne s’est perdu ! Beaucoup d’entre nous avaient un peu peur, certains racontaient des films d’horreur avec tout les détails. M. Petithan et M. Maillaert nous attendaient, cachés sur la route et nous surprenaient.

A la fin on était très fatigués mais contents de cette expérience.

Armenak Demirci, Charlote Russo, Esteban Paredes.

Après une courte nuit et un réveil en fanfare, nous avons pris un copieux petit déjeuner.

JPEG - 71.2 ko
Dur, le réveil ! Pas vrai Armenak ?
JPEG - 83 ko
Thomas, plein d’appétit

Au programme du matin, de la cartographie.

Nous avons utilisé des cartes d’orientation, des boussoles pour nous orienter. Un de nos moniteurs nous appris à lire les différents symboles d’une carte et à manipuler correctement une boussole. J’ai trouvé ça très intéressant et j’ai appris beaucoup de choses.

JPEG - 83.4 ko
M. Prayez nous initie à la cartographie.

Dans l’après-midi, nous avons fait une course d’orientation dans les alentours de La Hamaide. Nous avons traversé des bois et des champs et des villages.

4 groupes étaient formés . La première équipe arrivée au bus était gagnante. C’était un long parcours un peu trop facile. Mais en se promenant, on a bavardé et appris à mieux se connaître. Tous les groupes sont bien arrivés sans s’être perdus.

JPEG - 91.4 ko
Le groupe de Mme Haverhals ne s’est pas perdu !

Moustie Geoffrey, Geovany Robalino, Thomas Van Drepol

Après le dîner, nous sommes partis visiter l’éco-musée de la Hamaide, encore appelé Maison Louise.

Nous avons réveillé Louise pour qu’elle nous fasse visiter sa maison.

Depuis 1950, rien n’a changé. Dans sa chambre, son lit était recouvert de broderie (cadeau de son mariage). Chaque soir, pour réchauffer son lit, elle y glissait une brique chauffée au feu.

Dans sa chambre, elle avait une table de toilette avec son matériel de coiffure et une cruche pour se laver le matin. Puis nous sommes passés à la laverie. Là elle nous a montré comment elle lavait ses vêtements

JPEG - 86.4 ko
Noé apprend à se raser grâce à Louise

Bien sûr, à cette époque, il n’y avait pas de machine à laver mais uniquement un petit lavoir avec une pompe qu’il fallait actionner pour avoir de l’eau.

En face, il y avait un garde-manger avec des princesses, de la confitures,... dans des bocaux.

JPEG - 101.2 ko
Corentin au moulin à café

Ce voyage dans le temps nous a appris beaucoup de chose sur la vie au pays des collines dans les années 50 !

Millalen Belmar et Emilie Tevel

M. Maillaert, l’arbitre et le présentateur, avait organisé tous les jeux et les professeurs participaient aux activités.

JPEG - 37.8 ko
Tout le monde participe à la veillée

Le premier jeu était une sorte de « Pictionnary ». En effet, un membre d’une équipe dessinait sur un tableau pendant que les autres devaient deviner ce que c était. Ensuite ce fut le tour des professeurs, c’était marrant (ils ne dessinaient pas très bien).

Il y eut un défi après les dessins, le but était de mettre le manche d’une fourchette dans une bouteille. Armenak est le roi à ce jeu.

Le deuxième jeu était des mimes, j’ai trouvé cela amusant. D’abord, les élèves ont dû mimer ; ensuite il y eut un nouveau défi, et après les professeurs ont dû eux aussi mimer. Pour le second défi, il fallait faire éclater un ballon, en forme de cœur, en serrant très fort une autre personne. Personne n’a réussi. Un élève de chaque couple a eu droit à un second essai ; la méthode n’avait pas d’importance. Les filles ont donc utilisé leurs ongles et ont, bien sûr, réussi.

JPEG - 31.4 ko
Ecraser un ballon de cette façon... Pas une mince affaire

Le dernier défi était génial : il fallait faire passer une corde par la manche d’un pull et la faire ressortir par l’autre. La difficulté venait du fait que nous étions cinq participants ; mais heureusement, il y avait Madame Haverhals pour nous encourager.

JPEG - 40.2 ko
Mme Haverhals encourage son équipe

En bref, c’était une chouette veillée.

Corentin Sterckx, Guillaume Verfaille, Thomas De Donder

Le 30 septembre, nous sommes allés à la ferme du Harby. Mme Amrani, professeur de science, nous avait rejoints

Nous y avons vu des vache et appris comment se passait leur traite. Nous avons même essayé de traire.

JPEG - 111.5 ko
Emmanuelle à la traite

Nous avons fait une chaîne pour diriger les vaches vers leurs champ. Ensuite, nous sommes allés voir les chevaux et on est monté sur leur dos ; ils étaient très beaux !

Même madame Haverhals est montée sur un petit poney appelé PIPO.

JPEG - 113.4 ko
Matheuse à cheval

C’est alors que nous nous sommes divisés en deux groupes : le premier se rendait aux lapins, tandis que l’autre visitait le reste de la ferme. Au bout d’un quart d’heure, nous avons échangé d’activité. Nous avons par après visité les veaux installés dans l’étable.

A la sortie, un tracteur nous attendait pour une balade à travers les champs. De retour à la ferme, une tasse de lait trait le matin même nous attendait !

JPEG - 87.8 ko
Promenade en tracteur

Après la ferme , le propriétaire nous a déposés à la gare et nous sommes rentrés à Saint-Julien ! Plus qu’un petit mot à dire : merci les profs pour ce beau voyage que vous nous avez préparé !

Ghislaine de Decker, Laura Ruts, Magali Van Rensbergen, Elodie Meurer, Emmanuelle Hardy

JPEG - 96.2 ko
La classe de 1 F

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.33