Belles histoires d’amour
Article mis en ligne le 1er mai 2006

par André Petithan
Imprimer logo imprimer

L’amour sans mesure.

À gauche, le vicomte de Valmont, un homme corrompu, s’adonne à des loisirs sexuels qui ne sauraient le gêner ou même lui faire honte.

JPEG - 27.4 ko

À droite, les victimes de la méchanceté du vicomte. Naïves, elles se laissent manipuler et croient au bonheur. Au centre, la marquise de Merteuil. Cette femme est aussi corrompue que le vicomte, si pas plus. Seulement, c’est une hypocrite sans scrupule. Elle va pouvoir vous sourire, alors même qu’elle est en train de vous voler quelque chose sous votre nez.

Laquelle des deux ?

JPEG - 19.5 ko

Valmont se trouve dans une situation bien délicate car l’amour s’est emparé de lui, il ne sait plus laquelle choisir entre la marquise de Merteuil et la petite Cécile de Volange car sa réputation est en jeu.

Mourir pour vivre...

JPEG - 53 ko

Dans l’église, Roméo plus qu’attristé par la soit-disant mort de Juliette, s’apprête à boire le poison. Pendant ce temps, Juliette se réveille lentement.

JPEG - 30.4 ko

Les amants n’auraient jamais imaginé leur vie l’un sans l’autre, c’est pour cela que Roméo croyant Juliette morte se tua en ingurgitant un poison mortel sous les yeux du frère Laurence.

Les amants se meurent.

Cette photo représente la dernière rencontre entre le amants de Vérone. Roméo rejoint sa bien-aimée sans vie et va à son tour se donner la mort à l’aide d’un poison, afin de la retrouver dans l’autre monde.

JPEG - 23.3 ko

Dans le rôle de :
- Juliette, la séduisante Christina.
- Roméo, le mystérieux Tanguy.

Les escalier de l’amour.

La première rencontre de Juliette et Roméo lors d’une soirée masquée. Premier regard et premier coup de foudre pour les deux héros.

JPEG - 37 ko

Incarnant :
- Roméo, l’élégant Raphaël
- Juliette, la magnifique Alexandra.

Le triomphe de l’amour.

Roméo ébloui par la beauté de sa tendre et belle Juliette, l’ayant attendu passionnément sous ce soleil radieux.

JPEG - 78.6 ko

Les amants au clair de soleil.

Cette scène est présente dans l’histoire de Tristan et Iseut. Elle représente une de leur rencontre malheureusement interceptée par le roi dont la relation avec les amants est quelque peu houleuse...

JPEG - 58.1 ko

L’amour au naturel.

Tristan et Iseut cachent leur amour interdit dans la forêt. Ils sont séparés par une épée, symbole de pureté et chasteté.

JPEG - 85.8 ko

Incarnant :
- Tristan, Jérémy.
- Iseut, Noémie.

Tristan et Iseut sous l’arbre.

En se cachant dans l’arbre, le roi veut surprendre les deux amants lors de leur rendez-vous sous l’arbre, en pleine nuit pendant que tout le monde dort.

JPEG - 85.7 ko

La faiblesse de la table ronde.

Lancelot, chevalier de la table ronde, et Genièvre, épouse de roi Arthur, s’aiment malgré l’interdit.

JPEG - 56.1 ko

Incarnant :
- Lancelot, Jérémy.
- Noémie, Guenièvre.

La belle et la bête.

Sur cette photo, deux personnes mises en valeur représentent deux divinités de l’Olympe. D’une part, Vulcain qui est le dieu de la laideur et de la forge, d’autre part, sa femme, Vénus qui est la déesse de la beauté.

JPEG - 55.1 ko

Incarnant :
- Vénus, la sublime Halinka.
- Vulcain, l’affreux Maxime.
Observez sur la photo la ceinture d’irrésistibilité et le marteau de Vulcain.

JPEG - 85.9 ko

Tristan et Iseut, les deux amants, se sont donnés rendez-vous sous le pin. Le roi, qui les suspecte d’être amants, s’est caché, un arc à la main, pour tuer Tristan, l’homme qui lui a volé sa dulcinée. Iseut et Tristan le repèrent grâce à son reflet dans l’eau, sous la lumière de la lune. Les deux amants s’étant rendu-compte de la présence du roi vont feindre de s’être rencontrés par hasard, ce qui va enlever tous les soupçons du roi.

Hasard salvateur

Tristan et Iseut, en fuite dans la forêt, vivent d’amour et d’eau fraîche. Quand le roi les retrouve, ils sont endormis paisiblement au pied d’un arbre, l’épée de Tristan posée entre leurs deux corps, signe de chasteté.

JPEG - 61.4 ko


puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2005-2017 © Saint-Julien-Parnasse - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.33