La semaine de la langue française
Article mis en ligne le 3 mai 2008
dernière modification le 9 juillet 2009

par André Petithan
Imprimer logo imprimer

Ne disez pas disez, disez dites...

C’est sous la houlette bienveillante mais néanmoins ferme de Mme Bockourt que l’ensemble des professeurs de français de l’Institut s’est mis au travail pour préparer ce qui a toutes les allures d’un vrai succès : la semaine de la langue française !

Depuis ce lundi 21 avril règne dans les couloirs une belle effervescence : les neurones et l’intérêt de nos élèves (et de leurs professeurs) sont sollicités de manière originale.

Quatre activités maintiennent en éveil cet intérêt :

Littéra-tours est une exposition moderne (mp3 !) mise en place par les 5 animation et Mme Ghigny. On tente d’y montrer toutes les facettes de la littérature d’expression française où qu’elle se cache dans le monde. De nombreuses classes ont eu l’occasion de s’y promener, guidés par les organisateurs eux-mêmes.

Un grand concours d’orthographe est également en cours : L’ensemble des élèves ont été confrontés, par degré, aux arcanes de la graphie française. 2 lauréats par classe se sont frottés à une seconde sélection. Enfin, vendredi, un jury éminent pourra féliciter les champions, peut-être après les avoir longuement questionnés.

Jeudi, plus de la moitié des élèves se verra proposer une double animation ayant pour objet l’improvisation. Un atelier de « formation » d’abord grâce à une équipe de comédiens professionnels. L’après-midi, Eric De Staercke et son équipe nous régaleront d’un spectacle où la langue française sera probablement mise à toutes les sauces.

Enfin, durant toute cette semaine un peu folle, un affichage lexico-comique propose aux élèves une série d’énigmes linguistiques issues du cerveau de Mme Vince et de quelques-uns de ses sbires. Quatre panneaux par degré sont proposés, chaque jour, à la sagacité de nos élèves : étymologie, expressions imagées, phrases imprononçables ou encore maximes philosophiques à méditer. Au vu du nombre de jeunes qui se pressent devant ces panneaux, on peut gager que nos pauvres dictionnaires souffrent actuellement beaucoup...

Voilà donc la raison de ce bouillonnement que d’aucun affirment avoir perçu jusqu’à l’extérieur de l’école. Qu’ils se rassurent donc : tout cela n’a d’autre but que d’intéresser, pour le plaisir, à ce trésor qu’est notre belle langue.

Venez visiter le local de français ce samedi 26 avril 2008, vous en saurez plus !



puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2005-2017 © Saint-Julien-Parnasse - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.33