Les participants du groupe « Yombal dem Ecole »
Article mis en ligne le 27 juin 2009
dernière modification le 27 octobre 2009

par André Petithan
Imprimer logo imprimer
. Motivation Hobbies En quelques lignes...
JPEG - 110.6 ko
Perig Humblet
Découvrir une nouvelle culture, comprendre un mode de vie différent. Pouvoir montrer notre culture aux Sénégalais. Apporter ma contribution à une aide « humanitaire ». Le sport, la musique (écouter et jouer), les sorties. Je suis motivé, ouvert aux différentes cultures. Je suis issu d’une famille nombreuse et j’ai le contact facile.
JPEG - 107.2 ko
Laetitia Bode
Découvrir une autre culture et un autre mode de vie que celui que nous avons en Belgique. Rencontrer d’autres personnes d’un « monde » différent. Pouvoir proposer mon aide. Lecture, volley, badminton, théâtre, passer du temps avec des amis, l’ordinateur. J’aime faire rire, j’essaie de sourire tout le temps. Je suis toujours là pour les autres, qu’ils soient proches ou pas. Lorsque je m’investis dans quelque chose, j’y vais jusqu’au bout et je me donne à fond. Je suis assez timide au début mais ma timidité se dissipe rapidement.
JPEG - 110.4 ko
Josaine Cyuzuzo
J’aime voyager et en plus je pourrai aider des personnes. Je suis Rwandaise, c’est donc une manière de découvrir un autre pays d’Afrique. La musique, le basket, la télévision. Je suis assez discrète mais je m’implique beaucoup dans les choses que j’aime.
JPEG - 69.1 ko
Manon Adam
Étant déjà allée au Sénégal, j’ai pu être au contact avec des personnes locales, ce qui m’a permis de découvrir une culture totalement différente, ce qui m’a beaucoup plu. J’ai réellement envie de contribuer à ce projet et me rendre utile et présente dans cette action. La musique, l’écriture, les concerts, le karaoké, l’ordinateur, la danse. J’aime le contact social et pouvoir discuter pour découvrir des milliers de choses qui me sont inconnues m’enchante.
JPEG - 62.4 ko
Pauline Demortier
Je suis motivée pour ce projet car je trouve cela vraiment génial de pouvoir découvrir une autre culture, d’autres jeunes de notre âge qui vivent totalement différemment. Je suis aussi motivée pour ce projet car je me sens utile et que rares sont les projets tels que celui de Malem Auder où des jeunes peuvent se mobiliser afin de venir en aide à des personnes des pays du sud. Natation, flûte traversière, lecture, sorties entre amis Je suis une fille assez indépendante, toujours là pour aider et écouter les autres, je suis volontaire et quand je me lance dans quelque chose je ne suis pas du genre à abandonner au premier obstacle qui coupe ma route. Je trouve que les valeurs telles que la famille, l’amitié et l’entraide sont les plus importantes dans la vie. Je suis généralement assez studieuse mais sans pour autant ne penser qu’aux études. J’aime m’évader que ce soit seule ou entre amis mais en ayant toujours la tête sur les épaules et les pieds sur terre.
JPEG - 56.3 ko
Sophie Evrard
Je voudrais me rendre utile, pouvoir aider. En m’impliquant dans ce projet, j’aide comme je peux, à mon niveau. C’est très enrichissant culturellement puisqu’on part l’an prochain. Nous apprenons à mieux connaître les Sénégalais, voir comment ils vivent, voir toutes les richesses. On a tendance à beaucoup plus parler de pauvreté. Natation et sports ballons. Je suis en 5ème animation. J’aime être avec des enfants. J’ai un grande sœur et deux grands frères.
JPEG - 46.7 ko
Isabelle Dehan
A partir du moment où l’école où je travaille s’est engagée à soutenir un projet inter-culturel et pédagogique avec une école sénégalaise, je me suis sentie motivée pour participer à ce partenariat. Je souhaite de tout cœur contribuer à la durabilité d’un tel échange et donc être un petit maillon de cette entreprise. Les voyages pour leurs découvertes, les échanges. La randonnée, plus particulièrement en montagne. La cuisine, la peinture. Sportive en général, j’aime la marche, la danse, le vélo mais le dessin et la lecture trouvent leur place dans mes moments libres. J’ai 45 ans, je suis mariée et mère de deux enfants (Jeoffrey, 18 ans, et Manon, 16 ans). Nous vivons loin de la ville et cela me convient très bien même si les trajets pour aller travailler sont longs. Je suis très heureuse que notre école se penche sur deux thèmes qui me tiennent à cœur : les relations Nord-Sud et le respect de l’environnement. En tant que professeur, je me réjouis de partager un tel projet avec des collègues et des jeunes qui termineront leurs humanités en vivant une expérience certainement enrichissante et constructive. Le travail en équipe qui devra se faire pour mener et concrétiser ce projet constitue pour moi déjà une sorte de voyage.
JPEG - 95.6 ko
Virginie Grimberghs
Rencontres, découvertes, défis. Ces trois mots sont pour moi le résultat du projet « Migrations » auquel j’ai participé. Pourquoi s’arrêter là ? Sport, gym, escalade, lecture, cinéma. Ancienne élève d’éducation physique et d’animation, maintenant professeur d’éducation physique à St-Julien. J’ai eu la chance de partir au Sénégal à la Toussaint 2008. Voyage unique au cœur de la population qui restera à jamais gravé dans ma mémoire. Je suis ravie d’y retourner avec un autre projet. Un suite ... surtout pas une fin !
JPEG - 93.8 ko
Annick Timmermans
A 22 ans, j’ai eu l’occasion de vivre plusieurs mois dans un village au Vénézuela et d’accompagner le travail de quelques personnes au sein d’une coopérative. Ce fut une expérience intensément riche qui m’a énormément apporté sur le plan humain. Aujourd’hui, je suis heureuse de pouvoir aider les jeunes à concrétiser leur projet en espérant qu’ils pourront eux aussi ressentir beaucoup de bonheur à échanger avec des gens d’ailleurs. Participer à ce voyage, pour le jeunes et leurs accompagnateurs est une chance de s’ouvrir à d’autres réalités du monde. Jardinage, lecture, marche et randonnée. Je suis une ancienne élève de St-Julien. J’y suis entrée en 1968 en 2ème primaire et j’y ai fait aussi mes secondaires. Ensuite j’ai quitté l’école pour faire mes études d’institutrice primaire et quelques autres expériences. En 1983, j’y suis revenue et ne l’ai plus quittée. J’enseigne pour le moment dans le degré moyen. Je suis maman de 2 enfants : Morgane (20 ans) et Marin (15 ans). J’habite à Laeken.
JPEG - 61.7 ko
Chantal Gossaert
Poursuivre un travail dans le cadre de l’asbl Malem-Auder avec des amis sénégalais fiables avec qui nous avons tissé des liens d’amitié. Apporter notre « petite » aide à la communauté de Malem-Hodar afin d’améliorer les conditions de vie dans les villages et les alentours. Mes enfants, ma famille, la lecture, le cinéma, le théâtre, les contacts humains, la cuisine, la découverte des autres et des autres cultures, les voyages. Je suis maman d’une famille nombreuse, chef d’unité guide et professeur de français à St-Julien depuis bientôt 28 ans. J’aime mon métier et mes élèves. J’aime m’occuper de ma maison, de mon jardin, de mes animaux.
J’aime voyager et découvrir de façon générale. Je suis curieuse des choses et des personnes. J’aime m’engager dans des projets auxquels je crois.
JPEG - 42.8 ko
André Petithan
Poursuivre une expérience humainement riche de collaboration avec des collègues et jeunes de mon école qui, à priori, n’ont pas les mêmes horizons que moi. Consolider le partenariat lancé au Sénégal par l’asbl est une priorité. Mes voyages à Malem-Hodar avec leurs rencontres d’une richesse inouïe ont constitué un choc et ont profondément modifié mon échelle de valeurs. Si un tel projet permet que des jeunes ou des collègues soient touchés par ce choc, alors ce projet vaut la peine d’être mené. Le travail mené autour de l’asbl prend la part la plus importante de mon temps libre (ma femme me dit que je suis mono-maniaque...). Le reste est pour l’informatique, le vélo et bien sûr mes deux grandes filles ! Marié à Françoise, père de 2 grandes filles de 23 et 25 ans, je suis prof à St-Julien depuis 28 ans et je m’y sens chez moi. J’aime travailler avec les autres même si ce n’est pas toujours facile. L’antiracisme et l’interculturel m’ont toujours intéressé, y compris dans leur dimension politique. Cela m’a sans doute permis de « prendre le train » de l’Afrique. Véritable révélation, Malem-Hodar est devenu le point central de mes préoccupations.
Téléchargements Fichier à télécharger :
  • David Loureiro
  • 84.8 ko / JPEG


puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2005-2017 © Saint-Julien-Parnasse - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.33