Mieux connaître le Sénégal (3)
Article mis en ligne le 9 juillet 2009

par Isabelle Dehan
Imprimer logo imprimer

4) DEVELOPPEMENT : des chiffres modestes.

Le Sénégal n’occupe pas une place de choix dans le classement annuel établi par le programme des Nations Unies pour le développement. Quelques indicateurs parmi les plus récents fournis par les services de l’Etat donnent une idée de ces inégalités :
- accès aux services de santé : 70%
- accès à l’eau potable : 58%
- taux d’alphabétisation des adultes : 32,1%
- taux de scolarisation : 55,7%
- taux d’électrification rurale : 4%
- lignes téléphoniques pour 100 habitants : 0,9%
- postes de télévision pour 100 habitants : 4%

2,4 millions d’analphabètes, dont 1,5 million de femmes. Enfin, l’université, autrefois réputée dans toute l’Afrique et fleuron du système éducatif, connaît de graves difficultés. Beaucoup d’étudiants diplômés désoeuvrés exercent s’ils en ont l’opportunité, des métiers éloignés de leur qualification d’origine : ils sont petits vendeurs, boulangers, etc.. . Pour lutter contre ce déséquilibre, le gouvernement tente de mettre en place des programmes d’insertion appelés « opérations maîtrisards ».

5) La santé

Seuls le paludisme et le sida semblent en expansion, sans toutefis atteindre les taux alarmants que connaissent d’autres pays africains.
Les conditions sanitaires laissent cependant à désirer. La prolifération des ordures et des sacs plastiques, le manque d’hygiène et le déséquilibre des équipements de santé en sont la cause : la plupart des médecins exercent dans la capitale ; on y trouve 1 médecin pour 1000 habitants contre 1 pour 15 000 en brousse ! Voilà pourquoi il meurt cinq fois plus d’enfants en bas âge dans les zones rurales qu’à Dakar. Enfin, si le Sénégal, comparé au reste de l’Afrique, est privilégié avec ses 10 hôpitaux, ses 285 cliniques, ses maternités et ses dispensaires, l’espérance de vie n’y est pour autant que de 50 ans.

7) Un îlot de stabilité

Dans un continent secoué par les coups d’Etat et les révolutions, le Sénégal, fidèle aux principes de la démocratie, offre l’image d’un havre de paix et de stabilité. Depuis son indépendance, le pays connaît une stabilité politique et une démocratie réelle. Les dernières élections présidentielles de février 2000 en sont un exemple : le Sénégal est un des rares pays d’Afrique à avoir connu une alternance démocratique.

8) Les ressources de l’Etat

Grâce à l’habileté de ses diplomates, à son rôle de pionnier de la démocratie et à l’amitié franco-sénégalaise , le Sénégal est le plus aidé de tous les pays d’Afrique francophone. Il reçoit un aide deux fois supérieure à celle de la Côte-d’Ivoire. En quinze ans, cette aide a presque triplé. Toutefois, une grande partie de cette aide sert au remboursement de la dette, tandis qu’un tiers est utilisé pour la santé et l’éducation.

Évènements à venir

Pas d'évènements à venir


Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.33