Compte-rendu 7/09/2011
Article mis en ligne le 13 septembre 2011
Imprimer logo imprimer

COMPTE –RENDU de la journée du 7 septembre 2011

Présents :

Suzie, Magdalena, Jeanne, Audrey, Eva, Marie, Christine,
Annick, Gerault, Anthony, Tabatha, Morgane, Charlotte,
Mme Gossaert, Mme Vanderhofstadt, Mr Petithan, Mme Bockourt
Ramatoulaye Ndao, Maurice Sarr, Abdoulaye Diallo, Papa Diop

THEATRE DU COPION A BAUDOUR (10h45-12h35)

Nous rencontrons des acteurs belges et Burkinabé qui montent une pièce de Théâtre-Action. Le but du Théâtre-action est de croiser les regards, les opinions sur un sujet assez sensible ou tabou (sexualité, sida, violences faites aux femmes …) de manière à sensibiliser, à susciter la discussion et à modifier certains comportements.

Cette pièce de théâtre est née de la collaboration entre le Théâtre du Copion et une ONG travaillant au Burkina sur le thème de la santé et de l’hygiène. Cette ONG a monté une équipe de théâtre-action car cela a prouvé son efficacité (pour provoquer la réflexion et les changements des traditions à la suite de la pièce de théâtre et de la discussion qui en découle.

La pièce « La machine à coudre » traite des violences faites aux femmes (excision, mariage forcé et précoce, absence de liberté de parole …). Cette pièce sera d’abord jouée en Belgique et ils espèrent trouver les financements pour la jouer au Burfina-Faso.

REUNION ENTRE LES JEUNES BELGES, LES PROFESSEURS BELGES
ET SENEGALAIS (15h20-18h)

1/ SITUATION DU PROJET EN BELGIQUE

2010-2011 :

- Plusieurs formations pour former le groupe, dont un week-end.
- Plusieurs formations sur le thème du commerce équitable
- Plusieurs actions pour engranger de l’argent

  • pour le projet : 3200 € + 650 € (bénéfices Magasin Oxfam)
  • pour le voyage : 2350 € (= 140 €/ voyageur)

2011-2012 :

- Journée 7/9 (Rencontre avec les Profs sénégalais, Théâtre-Action, rencontre avec les parents)
- 9/9 : conférence sur le commerce équitable et les inégalités Nord/Sud pour les élèves de 6ème.
- Mars : Journée des relations Nord/Sud
- 2ème week-end de formation
- Relancer le JM, les croque-monsieur, La marche Parrainée, la vente de massepain et de saumon …

2/ SITUATION DU PROJET AU SENEGAL

2010-2011 :

- Formation des profs et des élèves autour du commerce équitable
- Formation d’un comité de profs chargés de piloter le projet : accueil des jeunes belges ; formation des élèves ; information à la population ; soutien aux 5 projets sélectionnés.
- Sensibilisation de la population par du théâtre et des conférences
- Sélection de 5 projets (maraîchage, huilerie-savonnerie) à soutenir pour une valeur de 13 000 €

2011-2012 :

- Formation d’un groupe de jeunes élèves qui accompagneront les jeunes belges
- Formation des élèves dans les écoles ; travail sur une pièce de théâtre
- Information de la population
- Soutien des 5 projets sélectionnés : financement, achat de matériel …

3/ POURQUOI SOUTENIR 3 PROJETS D’HUILERIE-SAVONNERIE ?

Actuellement : l’arachide brute est vendue à des acheteurs à un prix trop bas pour vivre correctement.

1kg arachide vendue à une grosse société = 0.20 €

Problème : L’arachide brute achetée à trop bas prix par de grandes sociétés est transformée en huile par ces sociétés et est vendue à l’étranger. Au Sénégal, c’est l’huile de soja qui est proposée sur les marchés. Donc, ce que le sénégalais produit part à l’étranger et ce que le sénégalais achète vient de l’étranger.

Commerce équitable : l’arachide prend plus de valeur si elle est transformée. Pour cela, il faut financer les presses.
L’arachide pressée permet d’obtenir de l’huile (1l d’huile = 1€) + 1 tourteau pour nourrir les animaux et fertiliser les sols (1 tourteau = 0.75 €). L’huile peut à son tour devenir du savon qui a une grande valeur (= saponification).
Ainsi, les producteurs obtiennent un prix correct.

4/ POURQUOI SOUTENIR 2 PROJETS DE MARAICHAGE ?

Actuellement : Les sénégalais parviennent à faire pousser des légumes durant les 3 mois de pluies (juillet -> septembre). Durant les 9 autres mois, ils doivent acheter ces légumes au marché à un prix élevé.

Commerce équitable : financer une adduction d’eau de manière à pouvoir produire des légumes 12 mois par an et ne plus dépendre des prix élevés sur les marchés. Les légumes ainsi obtenus seraient vendus à un prix correct qui permet aux producteurs de vivre et qui permet aux locaux d’acheter ces légumes.

5/ 3 FINANCEMENTS OFFICIELS

Projet « Act’nd Travel »

Nous pourrions recevoir entre 1000 et 2500 €.
Nous devons rentrer un dossier plus complet pour fin octobre.

Projet « Annoncer la couleur »

Le projet pratiquement rédigé recevra 1250 € à réserver aux activités en Belgique (conférence, pièce de théâtre …). « Annoncer la Couleur » finance la location de matériel, la venue de comédiens …

Projet Bureau International de la Jeunesse

- Mi-janvier, nous rentrerons une demande de subside à hauteur de 7000 €.
- BUT du projet : à Pâques 2012, rencontre entre jeunes belges et sénégalais lors de séances de répétitions de la pièce de théâtre « Cabosse et chocolat » : Comment a-t-on travaillé/adapté telle scène ? Quel est le message du texte ? Le but n’est donc pas de présenter la pièce mais bien de travailler ensemble et d’échanger.
- Pour atteindre ce but :

1/ emmener les jeunes au théâtre ; rencontres avec des comédiens professionnels

2/ Entraînement à l’improvisation pour être à l’aise sur scène + séances de bricolage pour la fabrication de costumes et de décors.

3/ travailler le texte « Cabosse et chocolat » : le modifier, distribuer les rôles ; travailler certaines scènes …

- En Belgique : le projet est faisable mais cela devra être bien organisé. Cela demandera de l’investissement de la part des jeunes. Les 14 jeunes sont partants pour réaliser ce projet « Théâtre », certains en étant sur scène (Morgane, Charlotte, Susie, Eva, Tabatha, Annick, Anthony, Gérault, Audrey) ; d’autres en étant plutôt derrière le rideau (Christine, Jeanne, Marie, Sylvie, Magdalena).

 !! RENDEZ-VOUS JEUDI 15/09 12h50 (Local 007) pour la distribution des rôles, des tâches et fixer un horaire.

- Au Sénégal : On a déjà commencé le travail avec l’atelier théâtral de Hodar pour présenter la notion de commerce équitable aux groupements de femmes. En se basant sur le texte « Cabosse et chocolat », l’idée a été adaptée en Wolof au commerce de l’arachide. Le projet sera poursuivi en montant une pièce de théâtre avec des élèves.

Ce subside doit permettre de diminuer significativement le coût du voyage, de financer des vélos laissés après au CEM et de participer au financement des activités commerce équitable.

6/ COMMENT RECOLTER NOUS-MÊMES DE L’ARGENT ?

- Imprimer un pull avec le nom/logo de l’école MAIS non lié au projet.
Il serait vendu à toutes les années et à toutes les sections.
Peut-être doit-on imprimer 2-3 exemplaires, les montrer et ramasser les commandes.
- Vente de croque-monsieur
- Vente de massepain
- Vente de saumon
- Participer à des marchés de Noël (école primaire ; commune d’Evere …).
- Marche parrainée ouverte à toute l’école / à un degré / aux volontaires …
- Journée Nord-Sud pour les 5ème-6ème.
- Faire venir une pièce de théâtre : « la machine à coudre » ?
- Petit Déjeuner Oxfam
- Vendre 1 ou 2x des frites à l’école. ON pourrait avoir à prêter la friteuse de l’école primaire d’Audrey.

7/ SEJOUR A MALEM 30 MARS - 12 AVRIL 2012

Transport sur place

Pour les petits trajets vers les différents villages, les trajets à vélo sont les plus faciles vu le nombre de jeune. Chaque jeune finance un vélo (80 euros ou aide du BIJ), l’utilise durant le séjour et le laisse sur place pour les élèves du CEM.

Logement sur place

Loger tout le groupe dans la maison des profs est impossible. Trouver 18 familles est très compliqué. Par contre, il est possible de trouver des familles où les jeunes seraient logés (pas nourris) par petits groupes : Ce seraient dans les familles des adultes (membres du comité) ou des jeunes sénégalais impliqués dans le projet « Jënd ci jub ».

Programme (prévisions)

Vend 30/3 : Voyage en Avion Bruxelles -> Dakar ; Arrivée à Dakar à 18h30 ( !! 2h de décalage)

Rencontre avec les jeunes sénégalais et nuit à Dakar.

Sam 31/3 : Visite de Dakar et de l’île de Gorée ; nuit à Dakar.

Dim 1/4 : Trajet Dakar -> Malem (+/- 300 km) avec un arrêt dans la réserve de Bandia.

Lun 2/4 : Découverte de Malem.

Mar 3/4 : Participations aux premières festivités pour la fête de l’Indépendance

Mer 4/4 : Fête de l’indépendance à Malem (festivités de 6h à 21h).

Jeu 5/4 :

Ven 6/4 :

Sam 7/4 :

Dim 8/4 : Marché à Malem.

Lun 9/4 :

Mar 10/4 :

Mer 11/4 :

Jeu 12/4 : Trajet Malem -> Dakar (quitter Malem à 7h) ; à 21h30, avion vers Bruxelles.

Ven 13/4 : Arrivée à Zaventem à 5h30.

A placer dans ce planning :

- +/- 2,5 jours : Trajet vers Hodar (7 km) + soirée et nuit à Hodar + journée et nuit à Hodar + Visite de Goudié et retour à Malem
- Rencontres sur le théâtre
- Rencontres protocolaires
- Animations des enfants : proposition des jeunes de créer un petit spectacle avec les enfants et de le présenter le soir à la population.
- Créer un film-vidéo sur les activités en Belgique et au Sénégal pour déjà pouvoir le montrer là-bas dans la salle multi-média et pour avoir une trace au retour. Dans ce cadre, nous pourrions obtenir une aide matérielle de la part d’Oxfam.

REUNION AVEC LES PARENTS (20h25-22h05)

1/ FINANCEMENT

- Etat actuel ?
Pour le projet : 3200 € + 650 € (bénéfices Magasin Oxfam)
Pour le voyage : 2350 € (= 140 €/ voyageur)
Pour les activités auxquelles participent les élèves, la répartition est : 1/3 – 2/3
- Aide espérée ?
Projet « Act’nd Travel »
Nous pourrions recevoir entre 1000 et 2500 €.
Projet « Annoncer la couleur »
Le projet pratiquement rédigé recevra 1250 € à réserver aux activités en Belgique (conférence, pièce de théâtre …).
Projet Bureau International de la Jeunesse
- Mi-janvier, nous rentrerons une demande de subside à hauteur de 7000 €

2/ PAPIERS NECESSAIRES

- Autorisation parentale à rendre pour le 15 janvier 2012 à Céline Vanderhofstadt
- Dossier médical à rendre pour le 15 janvier 2012 à Céline Vanderhofstadt
- vaccins et médicaments : nous demandons au minimum les vaccins contre la fièvre jaune, l’hépatite A et B.
 ! Le vaccin contre la fièvre jaune doit être administré dans un centre spécialisé et exige plusieurs piqûres.
 ! 25€ sont remboursés chaque année pour la mutuelle : 25 € en 2011 et 25 € en 2012.
Contre la malaria : plutôt favoriser la Malarone (mieux toléré).
- Assurance (prise en charge des soins + rapatriement) à prendre par chaque voyageur.
 ! Vérifier que l’assurance est bien valable au Sénégal.
- Passeport, au minimum valable jusqu’en octobre 2012 (= 6 mois après la date du retour).
Pas besoin de visa.
- Valise = maximum 46 kg en 2 valises -> une valise pour soi (max 20 kg)
- > une valise pour transporter médicaments, matériel médical, matériel scolaire, livres …

3/ VIE SUR PLACE

- Grande attention apportée à l’hygiène (eau en bouteille) et à la nourriture (repas moins pimentés).
- Dans le prix du voyage est compris le payement du logement, des repas, de l’eau … à la communauté locale.
- Prévoir un présent pour la famille accueillante et au jeune sénégalais (présent utile ou symbolique).
- En avril : très peu de moustiques ; 40° max entre 12h et 16h ; Ambassade et centre de santé prévenus de l’arrivée des 17 belges.
- Vêtements : pantalon ¾, pantacourt en-dessous du genou ; épaules couvertes ; pas de décolleté ; comportement correct entre filles et garçons.

Beaucoup de précisions seront apportées au fil des mois ; une réunion avec les parents sera organisée fin février pour régler les derniers détails.



puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2005-2017 © Saint-Julien-Parnasse - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.33