Savonnerie et huilerie équitable à Hodar
Article mis en ligne le 21 avril 2012

par André Petithan
Imprimer logo imprimer

Un des projets soutenus par Jënd ci jub est le projet du complexe huilerie-savonnerie de Hodar.

Les jeunes du projet Jënd ci jub ont bien entendu visiter ce projet.

Les photos sont ici

Le Groupement de Promotion de la Femme (GPF) Goundiope est composé de 134 femmes. Une partie d’entre elles a invité les jeunes porteurs du projet Jënd ci jub à les rencontrer et à travailler avec elles au pressage de l’huile et à la fabrication du savon.

Le travail a été suivi d’une réunion de comptabilité qui a permis aux jeunes d’évaluer le gain des femmes et la manière rigoureuse dont les fonds sont gérés.


L’activité a commencé fin janvier 2012. Le tableau suivant montre la situation du mois de février.

Dépenses

334.700 cfa (515€) en : arachides, prix du moulin, gomme, soude, parfum, eau.

Recettes

DésignationQuantitéPrix unitaireChiffre d’affaireen €
huile 224 l. 1000 cfa 224.000 cfa 344 €
tourteau 154 p. 540 cfa 83.160 cfa 128 €
savon 452 +/- 285 cfa (moyen) 128.820 cfa 198 €
435.980 cfa 670 €

Bénéfice

101.280 cfa (156 €)

Ce bénéfice est divisé en 3 parts :

  • 60 % : rémunération des travailleuses ( 60.768 cfa, soit 93 €)
  • 20% : provision pour réparation, imprévus, ... (20.256 cfa soit 31 €)
  • 20 %: épargne pour projets du gpf (20.256 cfa soit 31 €)

En février, 17 femmes ont été actives. Chacune d’elles a donc bénéficié d’une rémunération de 5,45 €.


La rencontre a eu lieu en avril et donc les comptes de Mars ont pu être faits.

DésignationQuantitéPrix unitaireChiffre d’affaireen €
huile 409 l. 1000 cfa 409.000 cfa 629 €
tourteau 149 p. 800 cfa 119.200 cfa 183 €
savon 550 -/+ 160 cfa (moyen) 86.875 cfa 133 €
615.075 cfa 945 €

Suivant la même répartition que mentionné plus haut, le gain est passé à 14,90 €/femme.


Interrogées sur la faible rentabilité de leur activité, les femmes font remarquer :

  • que c’est pour la plupart la première fois qu’elles exercent une activité rémunératrice,
  • que la mauvaise qualité de l’arachide cette année laisse entrevoir une plus grande rentabilité l’an prochain,
  • qu’elle font aussi des économies en s’achetant leur propre huile et leur propre savon.
  • qu’elles apprennent à gérer leur projet elle-même grâce au soutien des administrateurs de l’asbl Malem-Auder.


puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2005-2017 © Saint-Julien-Parnasse - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.33