Jour 6
Article mis en ligne le 12 mai 2012
Imprimer logo imprimer

MERCREDI 4 AVRIL

Ce 4 avril, c’est la fête nationale du Sénégal. Nous assistons donc aux festivités, installés dans les tribunes officielles dès 9h. Le défilé commence à 10h40 après une longue attente et l’arrivée des autorités locales : préfet, sous-préfet et maire. Lever du drapeau, hymne national, défilé de 20 militaires, discours du préfet …

JPEG - 212.4 ko

Le tout dure quinze minutes en tout et pour tout. Ensuite, une petite délégation belge et sénégalaise est invitée au cocktail offert par le préfet : apéro, boissons et re-discours du préfet dans lequel il honore l’asbl Malem-Auder.

Nous rencontrons quelques autorités locales à qui nous sommes présentés : la présidente nationale des groupements de femmes, des représentants religieux, le sous-préfet qui a fait ses études à l’Ulg. Dehors, les élèves et M. Camara nous attendent en mangeant et buvant (et en rencontrant un militaire d’un peu trop près… Jeanne s’en souvient encore).

Revenus à la maison de profs, pendant que certains se reposent, discutent ou jouent aux petites voitures, quelques enseignants et quelques élèves vont visiter l’école d’Imindine dans laquelle enseigne Ndeye-Doussou.

JPEG - 188.4 ko

Cette école avait rentré deux projets auprès de l’asbl : un projet de potager et un projet d’embouche ovine. Grâce à la marche parrainée de St-Julien primaire, l’asbl peut financer les deux projets et le surplus permettra même de payer une adduction d’eau vers le potager.

Nous dinons un peu tardivement mais nous en profitons pour nous entrainer à manger avec la main droite en vue des repas pris à Hodar. Vers 16h, nous reprenons les activités : les jeunes belges et les jeunes sénégalais répètent la pièce de théâtre chacun de leur côté.

Ensuite, les deux groupes se rassemblent dans la case-foyer pour échanger sur le projet, la manière dont il s’est construit, la constitution du groupe, la pièce de théâtre, la sensibilisation de la population au commerce équitable.

A force de circuler, nous commençons à avoir de bons repères dans le village : le chemin de fer qui voit passer un ou deux trains par jour, le château d’eau qui a des fuites (mais un nouveau est en construction), le CEM et l’école primaire…

Dans la même rubrique

0 | 5

Supplément
le 12 mai 2012
Jour 15
le 12 mai 2012
Jour 14
le 12 mai 2012
Jour 13
le 12 mai 2012
Jour 12
le 12 mai 2012


puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2005-2017 © Saint-Julien-Parnasse - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.33