Jour 15
Article mis en ligne le 12 mai 2012
Imprimer logo imprimer

VENDREDI 13 AVRIL

Pour 9h30, les valises doivent être bouclées en réfléchissant à ce dont on pourrait encore avoir besoin (essuie, savon, pull), ce qui doit être protégé car fragile ou écrasable (comme les mangues par exemple) et ce qui risque encore d’être ajouté …

Dans un mouvement de délestage, nous laissons le papier WC à l’hôtel et beaucoup ont laissé une partie de leur pharmacie à Malem pour constituer des trousses de soins pour les écoles. Nous disons au revoir à Abdoulaye et à Gora Seck qui, après avoir passé la nuit à l’auberge, reprennent le bus vers Malem.

JPEG - 234.1 ko

Nous partons alors en direction de la plage et de la mer. Nous traversons une partie de la ville en nous frayant un passage entre les boutiques, les voitures, les camions, les bus… Grandes avenues avec macadam et circulation, terrains attribués comme potager à des familles, ruelles ensablées, terrains vagues occupés par des vendeurs de voiture ou par un terrain de foot temporaire … Nous arrivons enfin à la plage pour nous retrouver devant des montagnes de déchets de chantier …

Derrière, il y a la plage et l’eau glacée. Certains élèves mettent leurs pieds dans l’eau ; les garçons, courageux, y plongent tout entier ; d’autres enfin se couchent sur le sable pour bronzer (dernier coup de soleil en vue).

Après le dîner, nous nous occupons (sieste, bronzage, écriture, douche, derniers achats …). Mais vers 16h, tout le monde commence à tourner en rond, à la fois triste de quitter le Sénégal et content de rentrer à la maison.

JPEG - 240.3 ko

Le départ pour l’aéroport se fait à 18h après un au-revoir à Chantal et à Denis qui nous ont si bien accueillis à l’espace Thialy à l’aller comme au retour. Enregistrement des bagages ; contrôle des identités avec photo et prise d’empreintes ; contrôle des sacs à dos (avec peu de rigueur puisque des litres d’eau passent sans problème). On profite d’une petite heure de temps libre pour faire les derniers achats de cadeau ou de chocolat (Mmm, une bonne barre de chocolat made in euh …).

Nous embarquons avec un peu de retard à cause d’un problème de kérosène … selon certaines, le vendredi 13 pointe le bout de son nez ! Mais nous décollons finalement avec trente minutes de retard. Souper, très courte nuit (sauf pour Sylvie, véritable loir aérien) ; petite déjeuner difficile car, pour nos estomacs, il est 2h30 du matin.

Samedi 6h30 : fatigués et complètement congelés, nous sommes heureux de rentrer à la maison. Une seule demande aux parents : ne pas manger de riz pendant quelques jours ou quelques semaines …

Il y a également des promesses : raconter le voyage à tout le monde, constater combien la vie en Belgique est agréable, ne plus rouspéter pour un petit retard ou un petit dysfonctionnement…

Combien de temps faudra-t-il pour que le quotidien nous rattrape ?

Dans la même rubrique

0 | 5

Supplément
le 12 mai 2012
Jour 14
le 12 mai 2012
Jour 13
le 12 mai 2012
Jour 12
le 12 mai 2012
Jour 11
le 12 mai 2012


puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2005-2017 © Saint-Julien-Parnasse - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.33