Le projet Liggéeyal se précise
Article mis en ligne le 31 octobre 2015
dernière modification le 4 juillet 2016

par André Petithan
Imprimer logo imprimer

Le village de Hodar, situé en pleine zone arachidière, compte environ 2400 habitants. Il est distant de 280 km de Dakar, vers l’est. Hodar fait partie de la commune de Sagna et est situé à environ 7 km de la Nationale 1.

Le village ne contient strictement aucune infrastructure sanitaire. Le centre de santé se trouve à 7 km de pistes sableuses. La charrette à traction chevaline ou asine constitue le seul moyen de transport. Les femmes et les enfants souffrent le plus de l’absence de structure sanitaire dans le village. Hodar dispose d’une école dont l’équipe pédagogique est particulièrement dynamique et impliquée dans la vie du village.

Le projet de construction d’une case de santé communautaire de proximité répond à un vrai besoin : assurer les premiers soins de base (coups, brûlures, coupures, diarrhées, maladies infantile …) ainsi que réduire fortement le nombre de grossesses non assistées et donc les taux de mortalité maternelle et infantile.

C’est pourquoi le village a identifié la construction d’une case de santé comme une priorité. L’association des usagers du forage (ASUFOR) est d’ailleurs le premier partenaire du projet.

Objectif

  • Améliorer l’accès aux structures de santé pour les habitants du village de Hodar et assurer des premiers soins de base.
  • Devenir partenaire des autorités sanitaires en respectant la pyramide sanitaire du Sénégal.

Actions envisagées

  • Construction d’une case de santé en voûte nubienne d’environ 55 m². La technique de la voûte nubienne permet une construction solide et durable en matériaux traditionnels. Elle offre un confort thermique inégalé. De plus, la technique est en pleine phase d’expansion au Sénégal et représente une réelle opportunité pour des familles rurales pauvres d’accéder à un habitat de qualité. La case de santé sera construite sur un terrain offert par le village, en plein centre de celui-ci.
  • Apport du mobilier et du matériel nécessaires à l’équipement et au fonctionnement de la case santé.
  • Formation de 3 agents de santé communautaire (ASC) et d’un comité de gestion qui auront la charge d’assurer les premiers soins, d’assister les accouchements, de rediriger vers un poste ou un centre de santé. Le comité de gestion mis en place assurera la pérennité de la case communautaire et son entretien.

Résultats attendus

  • La case de santé est opérationnelle
  • Trois ASC sont formés et soutenus par un comité de gestion
  • Les premiers soins sont intégralement assurés
  • Le suivi sanitaire des habitants du village est assuré
  • Les grossesses sont suivies (consultations pré et postnatales)
  • Le nombre d’accouchements à domicile chute
  • L’état nutritionnel des femmes enceintes et allaitantes ainsi que de leurs enfants est amélioré.


puce Plan du site puce Espace rédacteurs puce

RSS Valid XHTML 1.0 Strict

2005-2017 © Saint-Julien-Parnasse - Tous droits réservés
Site réalisé sous SPIP
avec le squelette ESCAL-V3
Version : 3.79.33