Foire du livre de Bruxelles 2019

Print Friendly, PDF & Email

Quelques photos en bas de l’article

Ce vendredi 15 février, nous nous sommes rendus à Tour et Taxis qui accueille comme tous les ans la Foire du livre de Bruxelles. Nous y allions dans le but de rencontrer Marie-Aude Murail. L’échange s’est très bien passé. Nous avons pu poser des questions aussi bien sur elle que sur son livre « Sauveur et fils » que nous avions lu au préalable.

Après cet échange, nous nous sommes promenés librement dans la Foire du livre afin de découvrir les différents éditeurs et les auteurs présents.

Ce fut une très chouette après-midi.

Charline, Clara et Odile (3F)

 

« Ce fut une très belle rencontre. Nous avons écouté Marie-Aude Murail et elle a répondu à nos questions. Ce fut une très belle expérience. »

Noé, Houdaifa, Maximilien (3F)

 

A notre arrivée à la Foire du livre, nous avons participé à l’interview de Marie-Aude Murail. Nous étions très captivés par la rencontre car l’autrice parle de manière très fluide, elle trouve toujours les bons mots.

Nous avons remarqué que Marie-Aude Murail avait une apparence masculine. Elle nous a expliqué que lorsqu’elle écrivait ses livres, elle avait plus de mal à se mettre dans la peau d’une fille que dans celle d’un garçon.

Lina, Sylvie, Kiran (3F)

 

Interview de Marie-Aude Murail

 

Saint-Julien : Pourquoi avez-vous choisi le titre « Sauveur et fils »?

Marie-Aude Murail: Sauveur et fils sonne un peu comme une entreprise de famille. Je me suis inspirée d’un titre de livre anglais.

SJ: Pourquoi avoir choisi un Antillais comme personnage principal?

M.-A. M: J’ai choisi un Antillais car j’ai vécu en Martinique pendant un certain temps.

SJ: Comment avez-vous trouvé le nom de « Sauveur »?

M.-A. M: En lisant un B.D. Un personnage se nommait Sauveur. Etant donné que mon personnage principal est un psychologue et qu’il « sauve » les gens, cela marchait bien.

SJ: Quel est le personnage qui vous correspond le plus?

M.-A. M: Sauveur est le personnage qui me correspond le plus car c’est un psychothérapeute. Il écoute les problèmes de ses patients. J’aime écouter les problèmes des gens pour les réutiliser dans mes histoires.

SJ: Est-ce que cela était compliqué de définir le caractère des personnages?

M.-A. M: Pas spécialement. Pour le personnage de Blandine, je me suis inspirée d’une de mes petites amies qui se prénomme Lise. Elle est hyperactive et elle me raconte ses journées à l’école. Elle est tout le temps contente. J’avais besoin d’un personnage qui lui ressemble.

SJ: Combien de temps mettez-vous à écrire un roman?

M.-A. M: Cela me prend environ 3 mois pour écrire et trouver l’inspiration.

 

Filipa, Morena, Elisabeth, Hiba, Hind, Gabriela, Elena, Louis, Esteban, Sarah, Alessia, Serena, Hélène, Louanne, Maxime, Gloria, Mena, Youssef, Mathieu, Anthony, Camelia, Shpresa(3B)

 

Quelques photos de la rencontre…