3B et 3F à la Foire du livre, rencontre avec Annelise Heurtier

Print Friendly, PDF & Email

Vendredi 6 mars, les 3 B et 3 F ont rencontré Annelise Heurtier lors de la Foire du livre de Bruxelles. A cette occasion, l’auteure du roman « Chère Fubuki Katana » a gentiment  répondu aux questions de nos élèves*.

-Plus jeune, pensiez-vous devenir écrivaine?

« Non, j’adorais lire mais je n’ai jamais pensé devenir écrivaine. »

-Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire des livres ?

« Lorsque j’habitais à Tahiti, j’écrivais des histoires pour ma nièce Alexia. Un jour, j’ai demandé à mon compagnon de poster la lettre et il a souhaité la lire. Il a trouvé l’histoire très bien et il m’a dit que je devais écrire des livres pour enfants. »

-Qu’est-ce qui vous a donné envie d’écrire un roman sur la culture japonaise?

« Un jour, j’étais dans la voiture avec mon compagnon et j’ai découvert un article qui parlait des agences de location au Japon. Je me suis dit qu’il fallait que je développe le sujet et que j’en fasse un livre. »

– Combien de temps écrivez-vous par jour?

« Avant de me consacrer à l’écriture, je n’avais qu’une heure par semaine pour écrire. Cela ne me permettait pas de créer une vraie histoire. Je pouvais seulement faire des récits pour les petits enfants. Maintenant, je peux me consacrer entièrement à la lecture et à l’écriture. Je peux passer cinq heures de ma journée à m’informer et à rédiger. »

– Avez-vous déjà connu le syndrome de la page blanche?

« Il m’arrive de n’a pas savoir écrire, par exemple quand je ne suis pas bien. Pour moi, tout doit être parfait dans le livre. Il m’arrive de me concentrer toute une journée sur trois phrases seulement. »

– Quel est le sujet de votre prochain roman?

« Je suis actuellement en train d’écrire un nouveau livre sur le viol chez les gymnastes. »

 

Merci Annelise Heurtier

 

*Les réponses de l’auteure ont été résumées par les élèves.

Categories: Activités